LES AVANTAGES DE LA PAC AIR / AIR
La pompe à chaleur air-air utilise les calories de l’air, une énergie gratuite, pour chauffer efficacement et à moindre coût votre logement. Elle permet, en effet, de diviser par 3 votre facture de chauffage. Ces économies font de la pompe à chaleur air-air un système rentable en seulement quelques années.

Le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur air-air est relativement simple. Celle-ci capte les calories de l’air extérieur pour chauffer une maison ou un appartement. Pour fonctionner, la pompe à chaleur a besoin de deux unités. L’une, située à l’extérieur, récupère les calories de l’air et l’autre, à l’intérieur, la diffuse au sein du logement grâce à un ventilo-convecteur.

En utilisant l’énergie gratuite de l’air, vous ne payez que l’électricité nécessaire à la circulation du fluide caloporteur pour faire fonctionner la pompe à chaleur. Vous pouvez ainsi diviser vos factures de chauffage par 3. Ces économies permettent d’amortir en seulement quelques années le prix de la pompe à chaleur air-air qui varie entre 1.600 € et 2.800 € par unité intérieure installée.

La pompe à chaleur air-air est un système de chauffage performant et économique. De plus, en inversant son mode de fonctionnement, elle peut aussi produire de la fraîcheur. C’est en raison de son système 2-en-1 que cet appareil est souvent appelé pompe à chaleur réversible. Cette double fonctionnalité et le faible coût de la pompe à chaleur air-air font de cet appareil une solution très intéressante.

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT

L’unité extérieure capte des calories
L’unité extérieure est installée dans un endroit bien aéré : la cour, le jardin ou le balcon de la maison ou de l’appartement. Cette unité est en fait un évaporateur, qui utilise les calories de l’air pour évaporer à très basse pression le fluide frigorigène qui circule dans la pompe à chaleur.

L’unité intérieure diffuse les calories dans l’air du logement
Les calories stockées dans le fluide frigorigène sont restituées à l’intérieur du logement, par l’unité intérieure. Cette unité intérieure, souvent un ventilo-convecteur, est en fait un condenseur dans lequel le liquide se condense pour restituer la chaleur et la diffuser dans l’air à l’intérieur de l’habitation.